Taxis et VTC : avez vous pensé à vous reconvertir à la livraison?

Crise des taxis et VTC : Pourquoi ne pas songer à se reconvertir à la livraison ?


En période charnière, quand les circonstances s’en mêlent, certains domaines d’activités sont astreints à l’obsolescence sinon totale, au moins partielle. Les crises remodellent les systèmes économiques, certains métiers disparaissent progressivement quand d‘autres émergent. Afin de ne pas être victime d’un changement de paradigme économique, il faut savoir s’adapter et agir au bon moment. Agir, peut-être, dans le cadre d’une reconversion professionnelle.

Crise sanitaire : l’impact sur le secteur des taxis et VTC

impact de la crise sur le secteur des taxis et VTC

Cela n’est pas récent, mais le domaine du transport des personnes est en crise. Une crise d’abord larvée depuis plusieurs années à compter de l’arrivée du leader de transport privé de personnes. Mais depuis l’adoption des mesures draconiennes pour lutter face à la pandémie, cette crise du secteur des taxis et VTC se sera considérablement aggravée

En effet, nombreux sont les secteurs d’activité touchés par les mesures adoptées dans le cadre de la crise sanitaire. C’est notamment le cas des taxis et autres VTC, très restreints dans leurs attributions. Avec la restriction des mesures de circulation sur l’ensemble du territoire, le transport des personnes – même si on en parle peu – souffre de périodes d’inactivité très prononcées. 

Si la crise sanitaire aura eu pour conséquence de diminuer drastiquement les revenus des chauffeurs de taxi et de VTC, elle leur aura aussi accordé beaucoup de temps libre. Un temps libre qu’il est possible d’employer à bon escient. En tentant par exemple se reconvertir à la livraison. La livraison ; un milieu professionnel très analogue à celui de chauffeur qui ne dépayserait en rien les chauffeurs professionnels. Cette reconversion dans le milieu de la livraison de colis serait alors le meilleur moyen pour les chauffeurs de taxi et VTC de se sortir de la crise qui les frappe.

La livraison de marchandises, un secteur en plein essor

Le malheur des uns fait le bonheur des autres ; cela relève du principe économique élémentaire. Aussi, on aura pu observer qu’en dépit de la baisse d’activité occasionnée dans divers secteurs, celui de la vente en ligne ne se sera jamais si bien porté. Et que serait la vente à distance sans son corollaire naturel qu’est le transport de marchandises ?

La crise sanitaire, moteur du secteur de la livraison

Afin d’éviter les déplacements et, aussi suite à la fermeture de différents magasins dans tout le pays, la livraison à domicile se sera presque imposée comme la norme en matière de commerce. Afin d’éviter les contaminations éventuelles, se faire livrer à domicile est devenu le moyen le plus sûr de faire ses courses. Ce qui s’achetait il y a encore peu dans le premier commerce de proximité est aujourd’hui sujet à la livraison. 

Jamais le secteur du transport de marchandises ne se sera aussi bien porté. On attribue la part de la vente en ligne à 15 % du total du commerce de détail dans le monde. Une tendance qui va en s’accroissant. Tout porte à croire que la part du e-commerce ainsi que les livraisons qui en découlent pèseront un jour le tiers du commerce en pratique. Voire davantage dans les agglomérations les plus reculées.

Les principaux pourvoyeur d’emploi dans ce domaine sont les sites de vente en ligne qui ne cessent de se multiplier sur la toile. Toutes ces enseignes, afin de faire profiter à leurs clients des meilleurs prix en matière de livraison, auront recours à des chauffeurs-livreurs indépendants.

Cette tendance qui naît et qui n’en finit pas de faire des adeptes, il appartient aux chauffeurs de taxi et VTC d’en tirer profit. Alors, se reconvertir à la livraison, pour eux, se présente comme la solution la plus adaptée à cette crise.

La livraison de colis, un complément de salaire qui pourrait vite devenir votre source de revenu principale

La livraison de colis, un revenu complémentaire pour les Taxis et VTC

Pour profiter de la vague, il vaut mieux savoir nager. Et dans le milieu du transport de marchandises, alors, les chauffeurs de taxis et VTC nageront comme des poissons dans l’eau. Eux, plus que quiconque, ont les compétences pour tenter de se reconvertir à la livraison

Il est évident que toute entreprise de livraison favorisera en priorité des postulants ayant fait carrière dans le transport, quand bien même s’agissait-il de personnes. Se reconvertir à la livraison, alors, n’aura jamais été aussi simple. Elle s’impose d’ailleurs d’elle-même.

Augmenter ses revenus grâce à la livraison de colis


Homme motivé pour se reconvertir à la livraison

Et pour se reconvertir du statut de chauffeur taxi/VTC à chauffeur-livreur à son compte, rien de plus simple. Le service de livraison aujourd’hui s’étend jusqu’aux prestataires particuliers, sans même que ceux-ci ne soient professionnels. Avec un simple diplôme en poche obtenu auprès de la DREAL, ceux-ci peuvent alors rentabiliser leurs transports en en profitant pour livrer des colis ; un peu à la manière du covoiturage. 


Certains prestataires en ligne proposent à des chauffeurs particuliers ou professionnels de livrer un colis en profitant que ceux-ci couvrent la distance entre la centrale d’achat et le client. Un chauffeur de taxi tout comme les VTC, du fait de leur métier, sont fatalement amenés à conduire davantage que n’importe qui. Pour cette raison et parce qu’ils couvrent plus de distance en une journée, ils sont les plus à même de livrer un colis au détour d’une course. De ce fait, taxis et VTC sont les plus à même de se reconvertir à la livraison. 

Cette méthode, en plus de permettre au client de s’épargner des frais de transport professionnels onéreux, offre un complément de revenu conséquent aux livreurs se mettant à leur service. BONUS: voici quelques conseils pour vous aider à trouver des clients en tant que transporteur.

Comment devenir livreur de colis ?

Livraison de colis

Afin de vous reconvertir dans le transport léger de marchandise, il vous suffit de rechercher des partenariats avec les enseignes spécialisées dans l’expédition de colis. En leur communiquant les trajets que vous serez amené à effectuer dans la journée, ceux-ci vous attribueront diverses livraisons à effectuer en passant. 


Ainsi, un chauffeur de taxi ou un VTC, en profitant d’une course effectuée pour le compte d’un client, pourra, au retour, faire un crochet vers le domicile auquel se destine la livraison d’un colis. Avec le succès retentissant que connaît la vente en ligne aujourd’hui, ce ne seront pas les clients qui feront défaut. Se reconvertir à la livraison dans ces circonstances, sans nul doute, ne pourra leur être que profitable.

Les entreprises de vente en ligne avec lesquelles vous aurez souscrit à un partenariat seront chargées de vous rémunérer. Celles-ci, en règle générale, gratifient leurs livreurs d’une commission sur chaque vente. Plus vous vous rendrez disponible pour le transport de colis et plus votre complément de revenu pourra devenir votre ressource de subsistance principale.

Profiter de ses compétences de chauffeur pour se reconvertir à la livraison permettra ainsi de ne pas souffrir de la crise sans presque rien changer à votre vie professionnelle. Il s’agit alors d’une opportunité rêvée dont il vous faut vous saisir à tout prix.

Transport léger de marchandises : la formation

Comme toute profession, celle de livreur partenaire est évidemment soumise à une réglementation spécifique. Pour autant, cette dernière n’a rien de très contraignante. S’il faut effectivement se former afin de pouvoir exercer cette profession en plus de taxi ou VTC, la formation est des plus accessibles. Pour un chauffeur expérimenté, elle ne sera même qu’une formalité.

Les prérequis pour passer la formation de transport léger de marchandises

Dans le secteur privé, le Compte Personnel de Formation (CPF) recouvre le statut officiel reconnu afin de pouvoir passer une formation qualifiante reconnue par l’État et les différents organismes professionnels privés. Ce CPF vous permettra de financer diverses formations pour vous professionnaliser au métier de votre choix et, ainsi, se reconvertir à la livraison.

Vous serez alors pris en charge financièrement le temps d’une courte formation sans risquer de vous ruiner. Afin d’en profiter, il vous faudra au préalable vous rendre sur le site moncompteformation.gouv.fr et y créer un compte.

Digimoov : votre formation pour devenir chauffeur-livreur indépendant

Homme motivé pour commencer la formation

Loin de toute contrainte liée au lieu de la formation, notre centre de formation professionnelle Digimoov, pour se reconvertir à la livraison, est justement accessible en ligne. Sur notre site, vous retrouverez alors toute la documentation nécessaire afin de vous aider à obtenir votre diplôme. En suivant nos leçons, vous pourrez alors, en un temps record, acquérir les connaissances théoriques relatives notamment au droit inhérent à la fonction de livreur de colis. Alors, pour vous, se reconvertir à la livraison ne sera plus qu’à portée d’un clic.


Au terme de ces enseignements prodigués par Digimoov, vous serez alors tenus au passage d’un examen en vue de l’obtention d’un diplôme. Les taux de succès résultant de ces derniers sont très élevés. Et pour cause, le centre de formation Digimoov a su se rendre expert dans l’enseignement adressé aux chauffeurs-livreurs en devenir. Pour peu que vous soyez attentifs aux cours prodigués en ligne et que vous ayez tiré des leçons des examens blancs organisés par Digimoov, vous serez quasiment assuré d’obtenir le diplôme

Ce diplôme, dont il vous faudra prendre soin, fera office de licence de capacité de transport routier léger de marchandises. Sans elle, vous ne serez pas légalement habilité à effectuer le métier de transporteur de marchandises. Il est donc impératif que vous l’ayez à disposition en cas de contrôle.

Une fois votre examen réussi, votre diplôme, lui, pour éviter toute fraude éventuelle, ne sera pas accessible en ligne. Afin de l’obtenir, il vous faudra vous manifester auprès de la DREAL ; la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement qui, alors, vous remettra un document et un numéro associé constituant votre licence de transport.

Votre formation acquise suite aux cours dispensés par le centre de formation Digimoov, il ne vous restera alors plus qu’à prendre la route afin d’opter pour le chemin le plus court pour se reconvertir à la livraison. Un secteur d’avenir dont tout chauffeur de taxi ou de VTC saura tirer profit pour mieux surmonter la crise.

Partager

mobiliser cpf pour obtenir l'attestation de capacité de transport léger de marchandises

Les meilleurs conseils pour trouver des clients en tant que transporteur