Comment devenir auto-entrepreneur dans le domaine du transport?
Le marché du transport - Les avantages du statut de micro-entrepreneur - Les démarches et étapes - La réglementation

Devenir auto-entrepreneur en transport de marchandises

L’activité de transporteur ou de livreur en véhicule léger est à portée à chacun grâce aux réglementations accessibles. Il est en effet donné à tous de bénéficier des avantages inhérents à une pareille activité professionnelle. Toutefois, avant d’exercer ce métier, vous serez tenus de respecter différentes démarches préalables.

Outre le respect de la réglementation incombant au statut de transporteur ou livreur de marchandises, il vous faudra créer votre entreprise. Cette démarche impliquera par conséquent de devenir auto-entrepreneur ou, plus spécifiquement, micro-entrepreneur. Cela, de sorte à bénéficier du régime fiscal et du régime de sécurité sociale les mieux attribués à votre nouveau statut mais aussi, afin d’être en conformité avec la loi.

Besoin d'obtenir votre capacité de transport léger ?

Inscrivez-vous à la formation 100% en ligne chez DIGIMOOV dès maintenant et soyez prêts pour l'examen final. Formation éligible au financement par Pôle emploi !

Je m'inscris

Le marché du transport de colis

Le marché du transport de colis est une activité qui se développe et connaît un engouement sans cesse plus conséquent auprès de nombreux particuliers. Aussi, devenir auto-entrepreneur et créer sa micro-entreprise s’avérera primordial pour que vous puissiez bénéficier des avantages de la profession.

Le marché du transport de colis en chiffres

La crise sanitaire et les confinements successifs ont permis d’accentuer considérablement l’essor du commerce en ligne. De ce fait, le marché du transport de colis a bondi de 12 % en 2020 rien qu’en France. Ce qui, dès lors, en fait l’une des activités les plus lucratives à exercer sur le territoire français.

On estime que le nombre de colis livrés pour l’année, rien qu’en France, dépasse le milliard. Ce qui, à terme, a permis de générer un revenu global de 7 milliards d’euros pour ce secteur uniquement. Bien qu’impressionnants, ces chiffres ne sont qu’un début en ce sens où on estime une croissance annuelle de 8 % pour ce qui concerne le milieu du transport de colis. Soit un secteur à investir de toute urgence.

La formation requise pour être transporteur véhicule léger

Il est possible alors de souscrire à une formation pour devenir livreur poids léger. Cette formation, primordiale pour obtenir les acquis du métier, pourra être accessible auprès d’un organisme reconnu par les pouvoirs publics. Un centre de formation tel que Digimoov vous permettra ainsi d’accéder à un enseignement de qualité afin de bénéficier du statut de transporteur poids léger.

Les débouchés professionnels d’un transporteur de colis

Devenir auto-entrepreneur en matière de transport de colis en véhicule léger vous permettra ainsi de gagner des revenus conséquents tout en profitant de votre itinéraire du moment. La loi prévoit en effet qu’un livreur de colis professionnel peut être sollicité en fonction du trajet qu’il sera amené à convoyer durant une journée donnée. Si, du fait de certaines de vos obligations, vous êtes tenu de devoir parcourir de longues distances en voiture, vous pourrez ainsi rentabiliser vos voyages en pratiquant une activité de chauffeur-livreur poids léger en tant qu’auto-entrepreneur.

Cela, à moins que vous ne préfériez vous investir à plein temps dans cette activité aux multiples avantages et qui ne nécessitera pas de souscrire à de nombreuses formalités avant que vous puissiez l’exercer. Néanmoins, afin de respecter la loi, vous devrez bénéficier d’un statut professionnel adéquat. Devenir auto-entrepreneur, de ce fait, sera indispensable à la pratique de votre activité.

Devenez entrepreneur dans le domaine du transport

Les avantages du statut de micro-entrepreneur pour un transporteur/livreur

Devenir auto-entrepreneur pour mener à bien son activité de chauffeur-livreur poids léger implique de choisir le statut le plus souple afin de bénéficier de bon nombre d’avantages associés à ce dernier. En premier lieu, devenir auto-entrepreneur en optant pour le statut de micro-entrepreneur se veut on ne peut plus simple du point de vue des formalités. C’est ce qui le rend ce statut plus attractif au premier abord.

Les formalités initiales pour devenir auto-entrepreneur

L’inscription en tant que micro-entrepreneur s’effectue via une simple déclaration en ligne sur le guichet des entreprises ou bien par courrier auprès d’un centre de formalités des entreprises. Les démarches qui suivent impliquent alors de remplir le Cerfa P0 afin d’être inscrit au registre du commerce et des sociétés.

Bénéficier des avantages du régime fiscal de votre micro-entreprise

En plus de bénéficier des avantages d’une TVA réduite en optant pour le statut de micro-entrepreneur, devenir auto-entrepreneur par ce biais vous permettra notamment d’accéder à une comptabilité simplifiée ; c’est-à-dire une comptabilité que vous pourrez gérer vous-même sans avoir à vous en remettre à un comptable professionnel.

Qui plus est, en tant que micro-entrepreneur, seul votre bénéfice net sera imposable puisque l’activité que vous exercerez sera une prestation de services. De ce fait, seuls 50 % du bénéfice net sera reconnu comme imposable.

La sécurité sociale pour un micro-entrepreneur

Le régime de sécurité sociale, alors, dépendra de celui des travailleurs indépendants et comprendra de très nombreuses prestations. Celles-ci allant de l’assurance-maladie au droit à la retraite. La loi, en effet, encadre les travailleurs indépendants dont les cotisations ont vocation à leur assurer une sécurité sociale à même de les prendre en charge.

Devenir auto-entrepreneur et exercer son activité selon ses conditions

Sur le plan pratique, le statut de micro-entrepreneur vous permettra de mener votre activité comme bon vous l’entendez. Devenir auto-entrepreneur vous autorise en effet à déterminer vos heures de travail. C’est à vous de décider de quand et comment vous travaillerez, aussi longtemps que vous respecterez la loi.

Les démarches et étapes nécessaires à la création d’une entreprise de transport

Au terme de votre formation, une fois celle-ci vous ayant consacré comme livreur de colis poids léger, n’envisagez pas immédiatement votre inscription sur une plateforme de transporteurs. Vous devrez en premier lieu créer votre entreprise. Devenir auto-entrepreneur passera alors par certaines démarches et autres formalités préalables d’ici à ce que vous puissiez exercer votre activité de chauffeur à titre professionnel.

Créer sa micro-entreprise : les démarches administratives

Les démarches administratives entourant la création de votre micro-entreprise peuvent être fastidieuses. Certaines plateformes se proposeront de les accomplir en votre nom dès lors où vous leur aurez fourni les pièces justificatives requises.

Suite à cette inscription, votre entreprise sera immatriculée au registre du commerce et des sociétés. Vous recevrez alors votre numéro SIRET. Ne perdez pas de vue ce référent capital qui se voudra la pièce d’identité de votre entreprise.

Se faire enregistrer officiellement en tant que transporteur/livreur

Une fois micro-entrepreneur, vous devrez poursuivre les démarches de sorte à être officiellement homologué comme transporteur poids léger. Pour pratiquer cette activité, la loi vous astreint par conséquent à vous inscrire au registre national des transporteurs. Aussi, pour régulariser votre activité de transport en devenir, vous devrez souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle et justifier d'une capacité financière.

Car en effet, devenir auto-entrepreneur dans le milieu des chauffeurs-livreurs impliquera nécessairement que vous fassiez usage d’un véhicule donné. Celui-ci ne devra plus être seulement assuré à titre particulier, mais aussi en tant que véhicule attribué à un usage professionnel.

Une fois certifié auprès de la loi comme transporteur/livreur et détenteur d’un SIRET, vous pourrez enfin envisager de vous inscrire sur les plateformes de transporteurs pour accéder plus facilement à une clientèle conséquente entre autres avantages.

Transport de colis en véhicule léger : la réglementation

L’activité de transport de colis en véhicule léger a pour centre des formalités des entreprises (CFE) la Chambre de Commerce et de l’Industrie. Comme précisé précédemment, c’est auprès de cette dernière que vous devrez vous enregistrer afin de devenir auto-entrepreneur dans le domaine du transport-léger.

La référence législative d’un transporteur/livreur

La réglementation incombant à ce statut particulier recouvre de nombreuses particularités dont il vous faudra prendre connaissance afin d’exercer votre activité dans les meilleurs termes. Cela, afin de bénéficier pleinement des avantages d’un micro-entrepreneur en respectant certaines conditions à la lettre.

Vous saurez par conséquent que votre code APE (Activité principale exercée) a pour référence «53.20Z-Autres activité de poste et de courrier». Le transport de colis, en effet, est assimilé à une forme d’activité postale. Ne vous étonnez pas par conséquent si le centre des formalités des entreprises se réfère à votre activité en tant que tel.

La réglementation entourant les prestations sociales d’un auto-entrepreneur spécialisé dans la livraison de colis

Pour bénéficier de la sécurité sociale et des avantages associés à cette dernière, l’auto-entrepreneur que vous serez devra verser des cotisations sociales auprès des URSSAF. Celles-ci, alors, prélèveront un montant de 22 % du chiffre d’affaires réalisé chaque mois ou chaque trimestre selon ce que vous aurez convenu. Retenez toutefois qu’en souscrivant à l’ACRE (L’Aide à la Création et au Rachat d’Entreprise), ce montant pourra être réduit à 11 % seulement durant vos trois premières années d’activité.

La réglementation relative au revenu de votre activité

De par la loi, les revenus d’un livreur de colis en véhicule léger relèvent des bénéfices industriels et commerciaux.

Du fait qu’il s’agisse d’une activité commerciale, devenir auto-entrepreneur en livraison de colis impose donc de ne pas dépasser un chiffre d’affaires maximum de 72 600 euros annuels. Au-delà, vous seriez alors tenu de modifier le statut de votre auto-entreprise.

Devenir transporteur de marchandises

Comment se positionner sur le marché ?

En tant que nouveau transporteur en véhicule léger, vous serez amené à devoir vous singulariser de la concurrence préexistante. Plutôt que de rejoindre une filière générale et saturée de concurrents éventuels, cherchez plutôt à vous démarquer au regard des services que vous mettrez en avant.

La spécialisation de votre activité pour trouver une clientèle de niche

Pour bénéficier d’une clientèle disposée à s’en remettre à vos services, sachez développer certains avantages que n’ont pas vos concurrents. Cela impliquera par conséquent de s’adresser à une clientèle dite « de niche » dont les besoins en matière de transport de colis sont spécifiques et particuliers.

Un chauffeur-livreur spécialisé par exemple dans le transport d’objet fragile, et étant équipé pour une telle activité, sera alors plus à même de se distinguer d’un concurrent qui ne saurait se prévaloir d’une telle expertise.

Bénéficier des avantages d’une position de sous-traitant

Aussi, au commencement de votre activité de livreur de colis en véhicule léger, n’hésitez pas à proposer des services de sous-traitance à de grandes entreprises spécialisées dans le transport de colis. Sachez vous montrer disponible et présentez la souplesse de vos services afin de les rendre plus attractifs. Un sous-traitant qui sait se mettre à la disposition de ses partenaires sera garanti d’être récompensé par une quantité de travail considérable. À vous alors de vous organiser pour l’assumer en conséquence.

Le cas du colis express

Si vous ne souhaitez pas pratiquer le transport de colis sur de longues distances, spécialisez-vous dans le colis express. Cette méthode de livraison, pratiquée dans les grandes agglomérations, est très estimée par de nombreux commerçants. Les e-commerces notamment, qui sont un peu plus nombreux chaque année, recherchent en priorité des chauffeurs à même de mettre leur rapidité en avant.

Assurez-vous cependant de respecter la loi et le Code de la route, même dans le cadre de votre offre de service.

Aller au-delà de la simple activité de transport de colis

Enfin, vous singulariser de la concurrence peut aussi passer par la spécialisation dans les services dits complémentaires, ceux-ci étant proposés aux particuliers. Il s’agit de proposer des prestations analogues au transport de colis sans que celles-ci relèvent pour autant de la livraison. Il peut s’agir par exemple de proposer aux particuliers de monter certains meubles que vous serez amené à leur livrer entre autres services associés.

À vous de vous démarquer afin de devenir indispensable. Renseignez-vous sur chaque spécialité éventuelle incombant à l’activité de transporteur de colis. Vous saurez y trouver votre place ainsi que votre clientèle de niche.


Comment devenir livreur Uber Eats ?
Démarches et inscription